Présentation

Les petites infamies sont de courtes formes théâtrales qui questionnent les rapports entre les femmes et les hommes.

Leur dispositif technique très léger permet une grande flexibilité. Elles peuvent être jouées dans différents espaces : bibliothèques, salles de réunion, appartements, salles des fêtes, établissements scolaires ou encore dans la rue, s’immisçant ainsi dans des lieux du quotidien. Les petites infamies révèlent et interrogent l’emprise des hommes sur les femmes, dans ce qu’elle a de profondément intégrée à nos façons de penser et d’agir.

Les petites infamies ont vocation à aller à la rencontre des gens, à réunir les spectateurs pour susciter le dialogue autour de cette problématique ancrée au cœur de notre société.

Les petites infamies :
– 5 formes théâtrales mettant en valeurs différents aspects du déséquilibre des rapports Femmes/Hommes
– possibilité d’être jouées ensemble ou séparément
– durée : 15 à 30 min suivies d’un échange avec le public
– interventions menées par 2 comédien-nes professionnel-les



Médias



En détails

Les interventions théâtrales les petites infamies sont construites à partir de textes de théâtre classiques et contemporains (Marivaux, Shakespeare, Sales, Fassbinder…), de chansons françaises (Nougaro, Renard, Ferré), d’improvisations et de sources documentaires.

– petites infamies n°1

Pourquoi la prédominance masculine est-elle décriée quand elle s’exerce de manière visible ou violente?  Et pourquoi cette domination est-elle intégrée lorsqu’elle s’exprime au quotidien de manière insidieuse et protectrice ?

– petites infamies n°2

Un jour mon prince viendra… De Marivaux au speed dating, le mariage est-il perçu différemment au fil des époques ? Dicte-t-il des codes contraires à l’équilibre des rapports entre les hommes et les femmes ? Est-il une entrave à la liberté de celles-ci ?

– petites infamies n°3

Comment des stéréotypes intégrés et anodins justifient-t-ils des actes violents pouvant aller de l’agression verbale jusqu’à la contrainte physique ?

– petites infamies n°4

Le langage traduit la pensée. Les mots prononcés ne peuvent-ils pas dès lors engendrer les plus grandes violences ?

– petites infamies n°5

Quel rôle joue l’éducation dans la transmission de ces rapports d’inégalité ? Comment participe-t-elle à entretenir le déséquilibre entre les sexes ?

L’accueil des petites infamies  est préparé avec le partenaire, en adéquation avec la spécificité et les projets de celui-ci



Ils ont accueilli les petites infamies

La Ville de Saint-Martin-d’Hères, la Ville de Grenoble, l’association Solidarité Femmes Isères, L’Ecole de la 2e Chance, le lycée Louise Michel, le collège Edouard Vaillant, Musée en musique, la bibliothèque Teisseire-Malherbe, …



Conditions

Coût de 350 à 1300€ en fonction du nombre de petites infamies accueillies, hors frais de déplacement. Consulter la compagnie pour les besoins techniques



L'équipe des petites infamies

Jeu : Mathilde Desmoulins, Lola Lelièvre, Nicolas Prugniel, Mathilde Vieux-Pernon
Mise en jeu : Yves Doncque
Costumes : Anne Bonora
Création lumières, vidéo, son, régie générale : Jérémy Chartier
Production, administration et diffusion : Marine Daviau, Violaine Simon, Siriane Pivot



Dates

26 juin 2014 – Festival Foul’Baz’Art(s), Saint-Martin-d’Hères (38)

6 mars 2015 – Maison Communale, Saint-Martin-d’Hères (38)*

7 mars 2015 – Bibliothèque Langevin, Saint-Martin-d’Hères (38)*

7 mars 2015 – Bibliothèque André Malraux, Saint-Martin-d’Hères (38)*

11 mars 2015 – Centre de planification, Saint-Martin-d’Hères (38)*

13 mars 2015 – Maison de quartier Texier, Saint-Martin-d’Hères (38)*

19 mars 2015 – Maison des habitants Centre Ville, Grenoble (38)

9 juin 2015 – Collège Edouard Vaillant, Saint-Martin-d’Hères (38)

6 octobre 2015 – Ecole de la Deuxième Chance, Grenoble (38)**

26 novembre 2015 – Lycée Louise Michel, Grenoble (38)**

27 novembre 2015 – L’Arbre Fruité association solidarité femmes, Grenoble (38)

27 novembre 2015 – Bibliothèque Teisseire-Malherbe, Grenoble (38)**

10 décembre 2015 – Musée en Musique, Grenoble (38)

11 décembre 2015 – Mosaïkafé, Saint-Martin-d’Hères (38)

15 décembre 2015 – Maison de quartier Louis Aragon, Saint-Martin-d’Hères (38)

15 décembre 2015 – MJC les Roseaux, Saint-Martin-d’Hères (38)

17 décembre 2015 – La Mise CCAS, Saint-Martin-d’Hères (38)

17 décembre 2015 – Antenne de quartier GUSP, Saint-Martin-d’Hères (38)

1 & 3 mars 2016 – Clinique du Grésivaudan, La Tronche (38)

7 mars 2016 – Université de Savoie, Le Bourget du Lac (73)

8 mars 2016 – Maison des habitants Teisseire-Malherbe, Grenoble (38)

15 mars 2016 – Maison des habitants Centre Ville, Grenoble (38)

20 novembre 2017 – Groupe SEB, Rumilly (38)

25 novembre 2017 – Le Scarabée, Chambéry (73)

* : en lien avec la Ville de Saint-Martin-d’Hères

** : en lien avec la Ville de Grenoble et en partenariat avec le planning familial