Distribution

Jeu : Mathilde Desmoulins, Lola Lelièvre, Nicolas Prugniel, Mathilde Vieux-Pernon
Mise en jeu : Yves Doncque
Costumes : Anne Bonora
Création lumières, vidéo, son, régie générale : Jérémy Chartier
Administration, Production, Diffusion : Marine Daviau, Charlie Dziedzic, Violaine Simon
Durée : 1h30

Spectacle créé au Coléo de Pontcharra le 21 mars 2014

Création collective à partir de textes de William Shakespeare, Marivaux, Pauline Sales, Xavier Durringer, Claude Nougaro, Anne Sylvestre, Daniel Keene, Colette Lucie Raget, Rainer Werner Fassbinder, Aqua, Howard Zinn, Koffi Kwahulé, Léo Ferré.



Note d'intention

Au sein de la compagnie et dans la société, se pose la question de la capacité d’une femme à diriger, de son aptitude à la mécanique contre l’aptitude aux tâches ménagères, du désir féminin, et des débats sur le genre :

Les hommes sont-ils différents des femmes, les femmes sont-elles semblables aux hommes ? Quand ces questions se posent, des tensions se créent, les visages s’exaspèrent et parfois quelques espoirs se forment : peut-être sommes-nous égaux ?

 

Nous avons donc décidé de mettre en scène notre époque et ses débats : femmes et hommes ensembles ? Séparés ? Sexe fort ou sexe faible ? Pourquoi ce paternalisme bien-pensant, qui définit l’homme comme le blanc protecteur d’inadaptées sociales ?

Trois hommes et trois femmes du 21ème siècle ont composé cette création collective sur ce thème porteur des farces les plus grossières, comme des tragédies les plus raffinées.

Comédiens en quête de personnages, nous avons exploré des pièces qui nous étaient proches, mis au jour des manifestes vengeurs, plongé dans des textes universitaires, sondé situations, reportages télévisés et publicité et convoqué nos ancêtres !

Ensemble, et souvent même à nos corps défendant, nous avons expérimenté, ri, improvisé, menti ; chacune et chacun s’appropriant les personnages masculins et féminins qui s’esquissaient. Nous nous sommes théâtralement agressés, aimés, révoltés, affrontés, déchirés, évités, retrouvés, pour composer le canevas d’ « Infâmes ! ». Neuf mois de recherches pour démêler les multiples liens entre femmes et hommes, en approcher les déséquilibres et dépasser ses écueils pour en faire un spectacle.

Les personnages redeviennent parfois comédiens pour partager avec le public-partenaire cette création. Ils interpellent et sont interpellés par leurs semblables à travers le miroir du théâtre.

 

Il s’agit de dépasser les préconçus des relations entre les femmes et les hommes, car finalement, la « duplicité des femmes » est une infamie, comme la « domination masculine » devrait le devenir.

L’infamie suprême serait que seule la mort mette à égalité les deux sexes.



Photos et vidéo

photo : Marc Brunero



Parcours de créations 2013-2015 : le déséquilibre des rapports Femmes/Hommes

Le Théâtre du Réel poursuit sa démarche de création en abordant le déséquilibre des rapports Femmes/Hommes et ses répercussions sur notre société.

La quête de l’élément fondateur et dissimulé du déséquilibre des rapports Femmes/Hommes

Droit de vote pour les femmes, féminisation du monde de l’entreprise, droit à l’avortement, accession à des femmes à des postes à responsabilités, congés paternités, effort pour la parité des représentants politiques… ; la lutte pour l’égalité des sexes, portée essentiellement par les femmes, a permis de faire évoluer notre société à l’origine patriarcale, devenue la plupart du temps machiste. Mais au-delà de ces avancées civiques et de l’évolution des comportements, l’emprise des hommes sur les femmes persiste. Elle est profondément intégrée à nos manières d’agir et de penser. Cette domination est décriée quand elle s’exerce de manière violente ou visible mais elle s’exprime au quotidien dans les vies professionnelle, privée et publique des femmes. Quel élément dissimulé entre nature et culture fonde le déséquilibre des rapports Femmes/Hommes ? Quelles formes peut prendre ce déséquilibre en faveur des hommes et quelles résistances oppose-t-il à l’égalité des sexes ? A quels rôles, espaces et types de relation entre les femmes et les hommes conduit-il ? Quelle pourrait être l’origine de ces rapports inégalitaires, et de quelles manières se transmettent-ils et se transforment-ils d’une génération à l’autre ?

Le Théâtre du Réel, en quête de cet élément fondateur et indicible, souhaite questionner le déséquilibre des rapports Femmes/Hommes pour nourrir son travail artistique. Ce parcours de créations réunira recherche et expérimentations collectives de plateau pour explorer avec les publics les situations évidentes ou apparemment anodines, insupportables mais parfois rassurantes, décalées, surprenantes et mêmes comiques, des rapports entre les sexes. L’objectif de ce parcours de créations n’est pas de faire l’inventaire des inégalités qui persistent entre les hommes et les femmes, ni de cautionner une espèce de statu quo actuel, ni même de réduire à quelques réponses mais de questionner. L’ambition de ce parcours de créations est de proposer des spectacles capables de toucher, d’interroger et faire s’interroger, chaque spectatrice et spectateur sur ce qui serait cet élément fondateur, en utilisant également le rire comme élément propice à la prise de distance et au regard lucide.

Un parcours de créations en deux volets

Le Théâtre du Réel suivra un processus de création qui croise recherche de formes nouvelles, écriture collective de plateau et espaces de dialogue avec les publics. Ce parcours en diptyque passera par plusieurs instantanés, des propositions artistiques pouvant s’élaborer en discussion avec les partenaires.

Le premier volet de parcours débutera par travail de réflexion et de collecte de matériaux (textes de théâtre, vidéo, essais, improvisations, témoignages). A partir de cette base, des expérimentations de plateau seront menées et conduiront à la création au printemps 2014 d’un spectacle laboratoire : Infâmes !.

Le second volet de ce parcours conduira à explorer des pistes révélées lors du travail d’Infâmes ! au regard de Sainte Jeanne des abattoirs de Bertolt Brecht, et avec la méthode de construction collective des personnages hors et dans le texte. L’aboutissement de ce second volet est programmé pour la saison 2015/2016.



Dates

Création : 21 mars 2014 – Coléo, Pontcharra (38)

30 janvier 2015 – La Mure Cinéma Théâtre, La Mure (38)

5 février 2016 – Théâtre municipal, Grenoble (38)

18 – 22 août 2016 – Rencontres régionales de spectacles très vivants Dehors!, Portes les Valence (26)

9 décembre – Théâtre du Rond Point, Valréas (84)

[social_share/]