Saint-Martin-d’Hères et ses multiples aspects, des pentes boisées du Mûrier aux berges étudiantes de l’Isère, des transformations post-industrielles du quartier Croix Rouge à celles utopiques de Renaudie, un espace façonné par les arrivées successives d’immigrants venus de Savoie et d’Italie, des pays méditerranéens, du Portugal et d’Arménie, des pays du Maghreb… Marquée par ses mutations et riche de ces diversités, la ville est découpée ou reliée par d’ « étranges frontières » avenues, tramway, rocade… des limites géographiques et mentales, ténues ou infranchissables, des espaces qui m’appartiennent, me rapprochent ou me différencient de mes voisins.

Image residence - credit Theatre du Reel - Chloé LaurencinEn se saisissant de cette résidence de janvier 2017 à décembre 2019, le Théâtre du Réel a imaginé plusieurs itinéraires, qui traversent Saint-Martin-d’Hères, afin de questionner les liens entre individu et territoire. La compagnie cheminera de quartier en quartier et marquera des haltes dans différents lieux de la ville, accueillie par des compagnons de route. Ces haltes seront l’occasion de partager avec les habitants, un temps d’échange, un atelier de théâtre, un moment de création… Elles donneront lieu à des regards, sorties d’ateliers amateurs ou moments d’un spectacle, lors d’un événement spécifique ou pendant une manifestation martinéroise. Ces regards seront l’occasion d’ensemble partager la ville, ses lieux et ses espaces, grâce à des rendez-vous adressés à tous. Les itinéraires imaginés convergeront vers Renaudie en 2019 avec une création qui réunira amateurs et professionnels. Impulsion initiale, le spectacle « Y’a-t-il trop d’étrangers dans le monde ? » lancera cette résidence.

Pendant trois ans, le Théâtre du Réel vous propose de franchir ensemble ces « étranges frontières » qui parcourent la ville et compartimentent nos têtes, s’ouvrir aux proches et aux ailleurs pour découvrir, se rencontrer, échanger.

Pour vous tenir informer des actualités de la résidence, tout l’équipe a pris l’initiative de rédiger une gazette, pour la télécharger, c’est par ici !